Amka Films Productions SA
 
 
SOUKO, CINEMATOGRAPHE EN CARTON
un film de Issiaka Konaté
Burkina Faso 1998, 35 mm, 30', v.o. bambara, st. français/anglais
..

PRIX ET FESTIVALS

Cannes Junior 1998 – Prix du Jury

Prix de la Coopération Française pour le cinéma 1998

Castellinaria. Festival internazionale del cinema giovane Bellinzona, 1998 – Prix du Public

Festival du Film Francophone de Namur, 1998 – Mention d'Honneur meilleur court-métrage du Sud

FESPACO - Festival Panafricain du Film et de la Télévision, Ougadougou 1999 – Prix du "Public Jeune", Meilleur court-métrage Mention Spéciale, Prix Spécial Créa'son, Prix TELCIPRO, Prix TV5-Cirtef

SOUKO, CINEMATOGRAPHE EN CARTON Film
..

SYNOPSIS

La petite ville de Bobo-Dioulasso (capitale culturelle du Burkina Faso) voit sa quiétude perturbée de fond en comble par le cinématographe en carton, un de ces multiples jouets que les enfants fabriquent avec beaucoup d’ingéniosité.
Inspirés par les films “CRIN BLANC” et “LE BALLON ROUGE” (de Albert LAMORISSE) projetés dans un collège tenu par les pères-blancs, les enfants se détournent de leurs jeux habituels pour prolonger à leur manière dans les quartiers populaires de la ville, ces films qui les ont tant émus et fascinés.
Utilisant un carton comme projecteur, une longue bande de papier (pellicule) comportant des dessins découpés et un drap blanc étendu sur un séchoir, un événement miraculeux se produit au cours de la séance cinématographique des enfants.
Avec la silhouette du cheval Crin blanc, le drap blanc se met à frémir, se métamorphose en un tourbillon géant, laissant entrevoir par intervalle (à l’instar d’un zootrope) un vrai cheval blanc. Le drap s’envole et le cheval se présente dans toute sa splendeur. Il exécute quelques pas de danse et disparaît sous le regard émerveillé des enfants.
Depuis ce jour, plus de classe dans les écoles primaires de la ville de Bobo-Dioulasso, car chaque matin, le cheval réapparaît dans les écoles.
En l’apercevant, les enfants se ruent hors des classes, se mettent à sa poursuite dans un tohu-bohu général à travers la ville.
Au crépuscule, le cheval entraîne les enfants dans les marais, à la périphérie de la ville, avant de disparaître pour réapparaître le lendemain.
Aux adultes est confiée la tâche difficile de capturer le cheval. En vain. Les hommes alors décident de l’abattre. Et ce, malgré l’opposition farouche des enfants.
Pour protéger leur cheval, les enfants ont recours au cinématographe en projetant le film “LE BALLON ROUGE”...
Aussitôt, des ballons rouges, non moins mystérieux, se lancent à la rescousse du cheval.
Finalement, à court d’idées, les hommes amadouent les enfants pour qu’ils fassent disparaître le cheval et les ballons rouges afin que la ville retrouve son calme, et les enfants le chemin de l’école.

FICHE TECHNIQUE

Réalisation: Issiaka Konaté
Cast: Barou Traoré, Seydou Mare

 

Production: Amka Films/Suisse, Renardes Productions/France

 

Avec la collaboration: ACCT, Ministère des Affaires Etrangères, France

 

Ventes internationales: Amka Films

..

PHOTOS